jeudi 26 février 2009

Le web français en deuil

Et oui je viens d'abandonner la pureté et la sérénité du blanc fraichement intégrée dans ce blog. C'est a grand regret que je l'ai fait mais c'est pour une juste cause. Moi, qui ai en ce moment des élans révolutionnaires je ne pouvais pas passer à coté de ce combat.

Si vous vous intéressez un tant soi peu à internet, à la musique, aux films, aux téléchargements vous devriez avoir entendu parlé d'HADOPI. Ce joli nom qui pourrait tout aussi bien être celui du nouveau héros de nos chères têtes blondes pourrait très vite devenir un cauchemar pour de nombreux innocents.

HADOPI (pour Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet) est un organisme qui devrait être créé à la suite de l'amendement par le parlement de la loi "Création et Internet". Cette organisme aurait pour vocation d'appliquer une riposte graduée(1 avertissement avant la sanction: coupure de la connexion internet) contre toute personne soupçonné de téléchargement illégal.

Hors cette intention apparement louable pour toute personne qui respecte la loi à la lettre comporte malheureusement de très nombreuses failles.
Elles sont détaillés dans l'excellent dossier de la Quadrature du Net
Pour ceux qui préfère le résumé, en bref:

- La technique de surveillance utilisé ne permettra pas de déterminer précisément ce que l'internaute aura téléchargé il existe de nombreux fichiers libre de droit et téléchargeable en toute légalité.
- Elle imposera une surveillance nominative des activités de tous les internautes ce qui est contraire au respect de la vie privé.
- Elle ne permettra de mettre en cause qu'une adresse IP (l'adresse de votre PC sur le réseau internet)sans permettre de désigner précisément la personne qui l'aura utilisé: même dans l'hypothèse d'1 connexion privé appartenant à une seule personne, le PC aura pu être laissé à disposition d'un ami de passage, la connexion WiFi partagée inconsciemment par un voisin un peu malin ou piraté par un cheval de Troie et donc utilisé à l'insu du propriétaire par un tiers.
- Les preuves: trace de fichiers, adresse IP ne devraient pas être relevé par des agents de l'état mais par des organismes privés avec toutes les dérives possibles que cela suppose.
Bref il y a de grande chance que ce dispositif fasse accusé des innocents.

Parallèlement les personnes les plus actives dans le téléchargement illégale ont déjà connaissance de tout un tas de moyen permettant de se mettre à l'abris de cette chasse aux sorcières comme par exemple en utilisant de fausses adresse IP ou un serveur à distance hébergé à l'étranger pour 5€ par mois(même mon p'tit stagiaire connaissait cette possibilité!).


Enfin cette loi n'a été imaginé qu'a cause de la pression des professionnels de l'industrie du cinéma et du disque; or nul ne peut prouver que cette industrie sera plus florissante si l'on parvenait à stopper totalement le piratage. Certaines études démontrent même le contraire!

Fort de cette réflexion la Quadrature du Net appelle tous les citoyens à manifester leur protestation en drapant de noir leur site comme je viens de le faire et à étendre ce mouvement à la plus large communauté possible et ce jusqu'au jour du vote de cet loi prévu en Mars.

2 commentaires:

Luc a dit…

Alors là, bravo!
Toi qui pleurais sur ton thème tout neuf!

Bon, et puis, faut espérer que ce n'est que pour un temps!
Je crois que la loi va être discutée à partir du 4 mars!

Enfin et si elles sont validées par la Quadrature du net, j'ai mis sur leur site une série de bannières qui peuvent être plus discrètes! quoi que!!!
http://www.laquadrature.net/wiki/Images_et_bannieres

Luc a dit…

En passant, c'est mieux sur fond noir que sur fond blanc...