lundi 22 septembre 2008

Hibernation

Nous ne sommes qu'au premier jour de l'automne, mais tout me donne déjà envie de passer en mode hibernation.

 

Nous avons pourtant bien eu encore nous aussi quelques beau rayon de soleil ce week-end, mais avec un vent glacial, j'ai eu du mal à en profiter.

 

Au boulot dans des locaux mal isolé, point de chauffage : encore heureux que je bosse au service informatique : la concentration de PC réchauffe un peu l'atmosphère mais je reste couverte et j'ai malgré tout les pieds gelés. Je passe mes journées la tête rentrée dans les épaules par reflexe de lutte contre le froid.

 

Hors du boulot la semaine passe si vite que j'ai à peine eu le temps d'allumer mon pc la semaine dernière, résultat : alors que les semaines précédentes il restait allumé en continu nuits et jours sans broncher, samedi matin lorsque j'ai voulu reprendre mes petites habitudes de surf de début de journée, il n'a rien voulu savoir : rideau !

 

Enfin je suis en train de faire une crise d'allergie à la publicité et à la télévision: ça couvait déjà depuis quelques jours : alors que les programmes nous avaient plutôt bien convenu tout le long de l'été, durant toute la semaine dernière et malgré la TNT ce fut mortel. Ça tombe bien j'avais un gros roman à lire mais je n'ai pas non plus envie de payer la redevance à fond perdu ! Coté publicité, j'ai  soudain enfin intégré l'idée que la publicité avait pour objectif principal de nous donner envie d'acheter des produits dont on n'avait pas besoin.  

 

Jusqu'à présent je cataloguais facilement :  certaines pub pouvaient être très moche ou très belle mais elle ne me touchaient jamais car elles évoquaient des produits qui ne m'intéressaient pas le moins du monde : grosse voiture, produits de régime. Les autres mettaient en avant des produits face à leurs concurrents chips machins ou truc, gateaux BN contre Prince au final c'est surtout le gout qui nous faisaient choisir l'un ou l'autre.
Aujourd'hui j'ai vraiment l'impression que même les pubs pour des produits qui a priori ne sont pas pour moi, m'envoient malgré tout un message subliminal pour me faire croire que je peux moi aussi avoir besoin d'acheter ce type de produit et que si je ne le fais pas, je ne suis pas une bonne mère, maitresse de maison, épouse, femme etc… Ce n'est plus du Coca contre Pepsy, mais du light ou du amélioré, ce n'est plus du yaourt mais des défenses contre les microbes, contre les soucis gastrique, contres le cholestérol etc… Il ne faut plus prendre de pain au p'tit déj mais des cornflakes ou mieux des gateaux petits déj ! tellement plus efficaces pour nous faire tenir jusqu'à midi !

est-ce moi qui subit un coup de mou ? est-ce du au rabachage depuis toutes ces années ? est-ce que je vois vraiment plus de pub qu'avant ? ou est-ce parceque je commence sérieusement à sortir du système ?

 

Je crois que le déclic le plus violent s'est déclenché sur la pub de la SNCF  au 2ème visionnage : Au premier visionnage j'avais vu des gens qui admirent comme des œuvres d'art des objets du quotidien, j'avais trouvé cette pub esthétiquement très réussie. Au 2ème visionnage j'ai entendu et interprété le message : « tous ceux qui se contente d'admirer leur intérieur ne sont que des demeurés ! » « Il faut voyager pour pouvoir prétendre être cultivé !» Bref pour moi qui aime beaucoup le tourisme en général mais qui me limite en premier lieu pour cause de budget je trouve cette pub extrêmement insultante pour tout ceux qui n'ont pas les moyens de voyager, ou qui font le choix de ne pas voyager car ils n'ont rien à fuir chez eux, et tant de chose déjà à faire sans bouger de chez eux.

Juste derrière il y a cette pub pour un produit de comblement des rides au collagène ou je ne sais quoi à n'utiliser au minimum qu'en institut ou chez un dermato et que l'on ne voit je pense que sur certaines chaines de la TNT. J'ai été assez choqué lorsque je l'ai vu pour la première fois car c'est le meilleur moyen de banaliser ce type d'intervention, purement facultative et couteuse.

 

Bref si pendant longtemps les publicités m'ont paru un interlude presque agréable, j'ai de plus en plus l'impression de les regarder en devant lutter intérieurement  contre leurs sirènes. Et comme il devient de plus en plus compliqué de passer 1 heure devant la télé sans avoir au moins 10 min de pub, je vais bientôt jeter le « bébé » avec l'eau du bain.

 

Bref en ce moment je me contenterais bien pour toute mes journées d'un bon livre sous la couette.

3 commentaires:

Luc a dit…

ben tu peux piocher dans la catégorie lecture de mon blog.

sinon pour la pub, je continue a penser que c'est toujours un problème de ciblage qui les rends indigestes.

ce que je constate moi, et qui pourrai corroborer ton interprétation, est que les publicité a destination des femmes se sont multiplées à la télé.

moi j'en peux plus de ne voir que des pubs pour des tampax à la téloche, alors qu'amazon sait me proposer des achat beaucoup plus pertinent dès que je me rend sur leur site.

mais bon, la télé reste un média de masse, hors, le schéma de diffusion de masse est de moins en moins efficace.

Luc a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Bien contente de lire que je ne suis pas la seule à être excédée par les pubs et à mon avis avec la récession ça ne va pas aller en s'améliorant puisqu'il faut essayer de faire acheter le maximum de gens La seule solution réussir à ne pas les entendre si si il parait que c'est possible :)un exercice mental
mam