dimanche 6 mai 2007

Moisson de livres

Hier je suis allée à la bibliotèque(enfin médiathèque si on veut être précis) et ma sélection m'enchante tellement que je ne veux la partager avec le plus grand nombre.
Jai trouvé:


- Les contes d'Andersen en BD! Pour enrichir, "à l'insu de son plein grè" la culture "contes" de fiston toujours aussi rétif.
"Cinq de ses contes, indémodables, prennent ici une nouvelle dimension grâce à de jeunes talents de bandes dessinées. La petite fille aux allumettes par Emilie DecrockHans; le balourd par Guillaume Tavernier; Le Rossignol par Sophie de La Villefromoit; Le vilain petit canard par Marie-Laure Asciach; La princesse au petit pois par Karen Laborie "

-Persepolis :Une série de BD qui raconte la vie d'une petite fille ordinaire, de son enfance en Iran à son entrée dans la vie adulte. Little Girl l'avait évoqué dans un de ses billets je l'ai donc pris aussitôt lorsque je suis tombée dessus par hasard hier.

-Bob Morane-Le cycle d'ananké (Henri Vernes): J'ai sorti le livre du rayonnage pour "Bob Morane" Le célebre Aventurier du groupe Indochine, j'ai découvert en lisant le résumé que l'histoire pourrait fort bien me plaire.

-Paroles de sourds: des témoignages de sourd ou de proches de sourds sur leur quotidien, leurs difficultés, leur monde, mis en BD. J'y est découvert que Christin que j'avais découvert en tant que scénariste de BD fantastique avec Enki Bilal partageais le monde des malentendants depuis sa jeunesse.


- Big Fish: le film de Tim Burton: un des derniers de sa filmographie que je n'ai pas encore eu l'occasion de visionner. Il ne me reste plus à voir que "Batman: le retour" et sa version de "La planète des Singes".

3 commentaires:

jen03/10/2006 a dit…

Tu nous diras ce que tu en as pensé surtout :)

Little Girl a dit…

Tu nous diras ce que tu as pensé surtout :)

Jennyale a dit…

Ah ben toi, quand tu vas à la médiathèque, tu rentabilises!
Ca me fait penser que j'ai presque plus de bouquins à lire moi...

J'ai été un peu déçue par Big Fish moi sinon, mais quand on admire trop un réalisateur, on a tendance à se montrer trop exigent après...