mardi 24 juillet 2012

Mais non, Bécasse, c'est moi!


C'est un des souvenir de ce week-end. C'est moi qui l'ai dit à ma fille, je l'avoue, dans le feu de l'action mais je ne saurais absolument plus vous dire pourquoi c'est sorti et les enfants ne savent pas non plus. Ils n'ont pas relevé sur le moment, ce n'est qu'en l'entendant sur la vidéo que la puce était en train de prendre avec mon portable qu'ils s'en sont amusé, tant pour l'expression que pour le ton que j'avais utilisé. Tout ce que je sais c'est que j'étais en train de me battre pour poser au mur le nouveau papier peint de Fiston. Mes loulous étaient autour de moi tels 2 abeilles bourdonnantes, légèrement bruyant mais participant néanmoins à l'étalage de la colle sur les lais, et le tout dans un esprit de saine émulation: j'avais bien besoin d'un peu de support moral. Et si la puce filmait c'est parce que je venais leur demander quelques minutes auparavant de prendre quelques photos souvenir de mon exploit.
En effet, si les menues réparations ne m'effraient pas je suis moins entreprenante en ce qui concerne les grands travaux nécessitant plusieurs jours de labeur. Je ne suis pas très persévérante, je me lasse vite, et quand il y a une montagne de bazar à déplacer dans un sens et de matériel à amener dans l'autre et que tout ça prends déjà plus d'1 h: c'est déjà trop long pour moi. C'est sans doute pour ça que je n'avais jamais entrepris grand-chose moi-même dans notre maison, le peu qui a été fait l'a été à l'initiative de z'hom. Mais cette fois, le moteur, ce fut Fiston, il faut dire que sa demande était légitime: à 12 ans il était bien gentil de supporter de dormir encore avec "Flipper et Lopaca" un sympathique dessin animé pour enfant qui ne passe même plus à la télé, c'est dire si il est passé de mode! Il avait commencé à nous parler de changer sa tapisserie il y a déjà 6 mois. On avait commencé à regarder mais il avait des idées bien arrêtées et les papiers peints de ses vœux (un imprimé imitation mur de brique rouge) était en rupture de stock alors on avait mis de coté le projet. Depuis le papier était disponible et il a du sentir que moi aussi j'étais un peu plus "disponible". Il est revenu doucement à la charge, Samedi nous avons filé au magasin pour acheter le papier et commencé les manœuvres dans une chambre de 2,50x4,50 occupé par un lit-mezzanine qui ne sera pas démonté et donc autour duquel nous allons devoir tourner. On a débarrassé un pan de mur complet. Pour retirer le papier peint, on avait du dissout-colle: très pratique mais qui a manqué de provoquer une crise chez mon asthmatique de fiston malgré la fenêtre ouverte. Il n'a par contre pas eu de problème avec la peinture de la plinthe le lendemain fait intégralement tout seul après que nous ayons posé le scotch de protection. Il a également collaboré activement au découpage des lais. Bref même si il a été moins actif sur l'encollage ("beurk, j'en ai plein les doigts")ou il s'est fait remplacé par sa sœur, je trouve que la collaboration a été efficace. Il a en plus eu la sagesse de ne pas être trop regardant sur les petites imperfections. Alors malgré la difficulté, j'envisage assez gaiement la poursuite du chantier.
Cette nouvelle expérience me permet aussi de réaliser que même à 12 ans et 9 ans mes enfants m'aident encore à me dépasser et ça c'est chouette!

5 commentaires:

FoxyMama a dit…

Bravo les enfants, c'est sympa un chantier en famille

PetitDiable a dit…

Je parie qu'à 20 et 17 ans aussi, tu verras! ;-)

LMO a dit…

Ben alors, et la photo du résultat???

Voilapapa a dit…

On lui demande de prendre des photos et elle s'arrange pour filmer.. Une fille futée et pleine d'humour ;-)

Clea Nettte a dit…

Oui, oui oui, il y aura des photos, j'espèrais au moment de faire l'article vous mettre vite les photos de tout fini mais il va falloir attendre encore un peu, avec le retour du beau-temps on a privilégié quelques chantiers extérieurs... mais je ne laisserais pas Fiston reprendre l'année scolaire avec une chambre à moitié faite(ça me laisse un peu de marge ;-) )